Les 4 types d’activités pour motiver vos apprenants

    2 Comments
    Astuces et techniques pour formateurs inspirants

    Je pense que tout formateur sera d’accord avec moi, si je dis qu’il faut varier les activités lors d’une formation.
    De nombreux modèles issus de la pédagogie ou des sciences neurocognitives vous démontreront qu’il faut alterner les stimulations pour améliorer l’apprentissage auprès de vos apprenants.
    Il faut parler aux différents types d’intelligences, comme expliqué ici, de mémoires, comme ici, etc.

    Ils ont raison… mais ce n’est pas pour cela que votre formation va les passionner.

    Et sans sa motivation, vous pourrez chanter, dessiner ou faire expérimenter tout ce que vous voulez, il ne retiendra presque rien.
    Ou pire, il se braquera, et là, la journée deviendra difficile.

    Sans motivation, il ne retiendra rien

     

    La motivation de tout un chacun à participer à votre formation lui appartient. Vous n’avez que peu d’influences dessus.
    Par contre, si l’expérience qu’il vit en formation le touche profondément, vous pourrez augmenter son enthousiasme. Et sur ce point-là, vous pouvez agir.

    Comme je vous l’expliquais dans cet article, il est donc également important de varier les activités pour générer de la motivation chez l’apprenant.
    Il vivra ainsi un moment agréable qui le mettra dans un état d’expérience optimale, appelé FLOW en psychologie positive et favorable à l’apprentissage.

    Apprenant motivé

    C’est donc quasi préalable à la mise en place de tout autre dispositif pédagogique.

    Ce FLOW a de nombreuses caractéristiques, telles que décrites dans cet article. C’est l’état à l’origine de la ludification (ou Gamification, qui est l’utilisation de mécaniques exploitées dans les jeux pour susciter un état d’expérience optimale.) Nous aurons l’occasion d’en aborder l’implication dans le cadre de la formation dans d’autres articles.

    Les activités variées vont devoir parler aux leviers de la motivation intrinsèque de la personne.
    Les mêmes que ceux utilisés dans les jeux vidéos et dont le marketing s’est emparé depuis plusieurs décennies.

    Mais quels sont-ils ?

    Imaginez, pour cela, un Chevalier.

    Chevalier

    Sans motivation et stimulations, il est oisif et ne sert à rien (oui, ils avaient déjà des problèmes avec les ados à l’époque.)

    4 types d’activités existent pour le stimuler : les conquêtes, les quêtes, les mondanités et les tournois.

    4 chevaliers de la motivation

    Chaque type d’activités satisfait un aspect de sa personnalité et va entretenir sa motivation.

    L’un ou l’autre aspect sera plus marqué chez tel ou tel individu, mais globalement, les quatre sont présents chez tous les chevaliers.

    Détaillons ces activités pour notre chevalier, ainsi que leurs applications au quotidien, ainsi qu’en formation.

    Les conquêtes

    apprenants conquérants

    Le chevalier est un Conquérant.

     

    Au-delà de la puissance à acquérir, ce qui le motive, c’est le plaisir de se dire qu’il a tout eu, tout acquis, tout terminé.

    Il collectionne les titres, les trophées de chasse, les tournois, les quêtes… En fonction de ses affinités.

    Tant qu’il lui manque quelque chose dans sa collection et que la façon de l’obtenir est claire et accessible, il restera mobilisé pour remplir son objectif. Sinon, il passera à autre chose.

    Dans le monde de tous les jours

    Les personnes au profil de conquérants sont des collectionneurs.

    Les cartes de fidélités sont destinées à cet aspect de notre personnalité. Nous aurons plus de satisfaction à retourner dans le même magasin pour accumuler les points que de la promotion en elle-même.

    Certaines marques jouent particulièrement sur ce levier, en vous proposant un environnement complet à collectionner chez eux, de votre téléphone, à votre montre, en passant par votre ordinateur, votre plateforme de streaming…

    En formation

    Pour motiver les apprenants conquérants, il vous faudra 2 ingrédients :

    • Quelque chose à collectionner
    • Un chemin clair et accessible pour y arriver

    Les dispositifs communément utilisés en formation sont les niveaux certifiés (certificat fondamental, expert…) et les badges.

    Sur une formation d’une journée, créer un tableau en arborescence, montrant les différents modules à apprendre et distribuer un badge au terme de chacun d’eux permettra de susciter de la motivation auprès des conquérants.

    Les quêtes

    apprenants aventuriers

    Le Chevalier est un Aventurier.

     

    Il veut avoir tout vu, tout exploré, tout vécu.
    L’aventurier se lancera volontiers dans de nouvelles quêtes afin de vivre de nouvelles expériences.

    Il tirera autant de plaisir à vivre ses aventures qu’à les entendre contées le soir au coin de l’âtre.

    Ce qui compte c’est l’expérience et l’interaction. Tant que celle-ci l’intéresse, il se motivera, seul, à continuer.

    Dans le monde de tous les jours

    Les aventuriers adorent les expériences nouvelles et les histoires qui les transportent.

    Les séries où le mystère se révèle au fil des épisodes les colleront littéralement à l’écran.

    Le marketing soigne particulièrement ce type de profil, en parsemant la publicité d’histoires où se projeter, du rebel avec sa pelle dans le désert aux fruits sympathiques qui chantent dans un décor paradisiaque.

    Certaines enseignes ont même développé leur business modèle autour de la découverte et de l’expérience, comme cette marque de glaces qui vous permet de composer vous-même votre coupe en choisissant le biscuit, les goûts et les « toppits. » Et si vous y retourniez pour tout essayer ?

    En formation

    Pour satisfaire les apprenants aventuriers, vous devrez leur proposer :

    • Une histoire
    • Quelque chose à explorer

    Le storytelling, décrit dans cette vidéo d’une conférence de Christian Godefroy, est l’arme ultime pour attirer l’attention de pareils apprenants.

    Côté découverte, permettez aux apprenants d’influer sur le contenu du cours leur donnera la sensation de pouvoir explorer librement.
    Si, en plus vous donnez accès à du contenu exclusif au terme de la formation, vous serez certains de faire mouche.

    Les mondanités

    apprenants courtisans

    Le Chevalier est un Courtisan.

     

    Il est versé dans l’art de la vie en société. Discuter, danser, s’amuser avec son entourage lui apporte une énorme satisfaction.

    Finalement, peu importe pour lui l’activité, du moment qu’elle est faite ensemble.

    Dans le monde de tous les jours

    Nous sommes à l’ère du social et de la collaboration : réseaux sociaux, financement participatif, réseautage…
    Le monde est de plus en plus petit et les gens de plus en plus connectés.

    En dehors de toutes considérations morales, ces développements démontrent la puissance de mobilisation de l’activité sociale.

    En formation

    Il est simple de satisfaire un apprenant courtisan : peu importe ce qu’il faut faire, faites-le faire en groupe.

    Le travail en groupe ou en équipe les satisfera profondément… mais pas seulement.

    Formez une équipe qui devra réaliser une chronique ou tenir le blog de la formation permettra de motiver vos apprenants courtisans et favorisera d’autant plus leur implication.

    Une autre approche consiste également à demander à certains de préparer et présenter eux-mêmes certains éléments de matières.
    Cette approche particulièrement utile si vous faites face à de grosses différences de niveaux parmi vos apprenants, présente d’énormes bénéfices en terme d’apprentissages en s’inspirant de certains principes de la classe inversée.

    Les tournois

    apprenants compétiteurs

    Pour finir, notre Chevalier est un Compétiteur.

     

    La compétition l’excite et le pousse au dépassement.
    Peu importe ce qu’il y a à gagner, voire même, peu importe la victoire, du moment qu’il peut se mesurer aux autres.

    Notre chevalier restera dans l’action, tant qu’il a un adversaire à qui se confronter.

    Dans le monde de tous les jours

    Des Jeux olympiques, aux jeux télévisés, en passant par la nomination de l’employé du mois, la compétition est un puissant moteur.

    Nous la retrouvons dans toutes les couches de la société, sous forme de concours, de tirages au sort et même de course à la célébrité.

    En formation

    Amener la compétition en formation peut faire peur.

    Je vous l’accorde, poussée à son extrême, elle peut s’avérer contre-productive et dégrader l’ambiance.

    C’est vrai.

    Mais pas plus que tous les autres aspects du chevalier. Celle-ci est peut-être juste plus populaire.

    Par contre, une petite compétition est un excellent moyen de réinjecter de l’énergie dans un groupe qui s’endort, de susciter un regain d’intérêt, tout en faisant, par exemple, une petite révision des acquis de vos apprenants.

    Exemple concret

    Vous l’aurez compris, nous sommes tous des chevaliers en puissance.

    Si, en fonction des moments et de nos affinités, nous sommes plus portés sur l’un ou l’autre aspect, potentiellement, les quatre font partie de nous.

    Si le marketing peut se permettre de cibler un aspect particulier, en formation vous avez tout à gagner à varier les activités pour susciter un engouement le plus large possible.

    Variez les activités pour susciter un engouement le plus large possible

     

    L’un de mes plus beaux succès en la matière a eu lieu dans une école technique. J’avais décroché une mission pour sensibiliser des jeunes en dernière année d’informatique à la gestion de projets.

    La formation devait durer tout un vendredi.

    Quand je suis arrivé, l’enseignant m’a regardé mi-amusé, mi-compatissant, me prévenant que le vendredi, je n’aurais pas leur attention longtemps et encore moins avec un sujet aussi austère.

    J’ai commencé par former 3 équipes (bonjour, les courtisans.)

    Mes premiers slides de présentation posaient le cadre : Le Joker les engageait pour organiser un projet pour s’emparer de Gotham et déjouer les efforts de Batman (Storytelling pour les aventuriers.)

    storytelling gestion de projet

    J’ai ensuite montré cet organigramme reprenant tous les éléments que nous pouvions voir ensemble (pour les conquérants.)

    Formation gestion de projet

    J’expliquai ensuite qu’à chaque fin de module, il y aurait une épreuve en équipe (compétiteurs et courtisans.) L’équipe qui l’emportait choisissait le module suivant, parmi ceux débloqués (aventuriers et conquérants.)

    Ce fut une journée très fun.

     

    J’ai depuis affiné les visuels et décliné le concept sur d’autres formations. Toujours avec un large enthousiasme.

    N’hésitez pas

    D’accord, le thème de Batman ne se prête pas à tous les publics.

    Mais il n’y a pas que cela.

    N’hésitez, soyez originaux, innovants et variez les approches.

    C’est beaucoup plus simple qu’on ne le pense et très satisfaisant.

    Par exemple:  mettez un contexte, prévoyez des petits quiz, présentez votre structure de formation, faites travailler en groupe…

    Faites une rapide analyse du contenu de votre prochaine formation.
    À quels aspects du chevalier vous adressez-vous déjà ?
    Quelle serait l’activité que vous pourriez rajouter pour en impliquer un de plus ?

    Mais n’oubliez pas, la Table Ronde ne s’est pas faite en un jour.
    Il en est de même pour la ludification de vos formations.
    Allez-y pas après pas. Testez, amusez-vous !

    Vous avez tout à y gagner, car vous susciterez de la motivation intrinsèque chez vos apprenants.


    Vous serez en bonne voie pour devenir, ou rester, un formateur heureux, libre et surtout inspirant.

    Partager cet article
    •  
    •  
    •  
    •  
    • 10
      Partages
    Categories: Astuces et techniques

    2 Replies to “Les 4 types d’activités pour motiver vos apprenants”

    1. Bonjour Pascal,
      Très bon article de blog !! Excellent !!
      L’adaptation aux jeunes avec la bat-idea, … ,
      c’est de l’art-daptation 😉
      On retrouve bien les profils et les idées forces de motivation des apprenants;
      Bonne journée;
      Tanguy

      1. Merci Tanguy et enchanté de faire ta connaissance.
        Je me suis effectivement éclaté avec la bat-idea.
        Transmettre et se faire plaisir, que demander de plus.
        Au plaisir.
        Pascal

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre
    "Et si vous cessiez de vendre vos heures ?"