Les formations, c’est trop long… adoptez le Microlearning

    Tendances pour formateurs inspirants

     

    Que celui qui ne s’est jamais dit « les formations, c’est trop long » me jette la première pierre.
    Cela s’entend aussi bien du côté des apprenants que des entreprises.

    Mais voilà, comme moi, vous êtes formateur, coach ou responsable de formations et vous avez une mission à remplir.

    Et si les nouvelles technologies nous apportaient une solution à ce manque de temps en permettant de partager des contenus courts et réguliers vers vos apprenants pour un prix hors concurrence.
    Vous êtes intéressé ?

    Découvrez les bénéfices du Microlearning !

     

    Mais avant ça, penchons-nous sur les arguments des détracteurs des formations.

    Du point de vue de l’apprenant

    Des études récentes démontrent que le pourcentage du temps disponible à la formation pour un employé avoisinent les 10 %. C’est peu et malheureusement, rarement disponible en une fois.

     

    10 % du temps des employés est dédié à la formation.

     

    Dans un monde où tout va toujours plus vite, suivre une formation rentre toujours en conflit avec les affaires courantes. À chaque formation, presque tous mes apprenants se précipitent sur leurs mails ou leur téléphone à la pause, pour rattraper le temps perdu.

    Difficulté à déléguer son travail journalier ? Pas seulement. Pour bien déléguer, il faut prendre le temps de former l’autre… Joli paradoxe !

    Bref, les formations en entreprises sont synonymes de stress, surcharge de travail, retards… des conditions pas vraiment optimales pour apprendre.

    Du point de vue des entreprises

    Vous êtes formateur, coach ou responsable de formations.
    Vous avez un thème de formation pertinent et vous la préparez pour qu’elle se donne en une journée.
    Vous verrez pour les journées de suivi plus tard.

    En fonction des connaissances, du matériel existant… votre temps de préparation va fortement varier. Partons sur une base raisonnable de 3 jours.

    Imaginons que cette formation soit dispensée en 3 sessions de 15 participants chacune, soit 45 jours de travail (plus 3 jours pour vous.)

    Cela nous donne, dans le cas de cet exemple, un total de 51 jours de travail.

    Si nous appliquons le salaire brut moyen en Belgique de 154,6 €/j, nous obtenons un total de… 7884,6 € pour une formation de 1 jour !

    Et mon calcul ne prend en compte que le temps de travail, en considérant que vous êtes interne !
    Vous devrez rajouter à ce montant le coût du local, de la nourriture, les frais de déplacement… ainsi que le manque à gagner de la mobilisation du personnel.

    Même s’il n’y a pas que l’argent, que la formation est importante, cela reste un investissement à ne pas faire à la légère pour une entreprise.

    Arrêtons les formations !

    Effectivement, cela fera gagner du temps et de l’argent aux entreprises… à moins que… le fossé ainsi creusé, bien que difficilement quantifiable, représente également un coût.

    Imaginez !

    arrêtons les formations

    OK, je force le trait, mais avouez que la formation est essentielle, sous peine d’avoir des sociétés amnésiques.

     

    La formation est essentielle pour les entreprises.

     

    Mais alors que faire, me direz-vous ?

    Excellente question ! Merci de me la poser.

    Une solution : le Microlearning

    Attention, je dis bien Microlearning et non pas e-learning !

    L’e-learning était présenté comme le nouvel eldorado à la fin du XXe siècle. Malheureusement, la complexité des logiciels et les coûts de développements ont douché les pionniers du domaine.
    À présent, bien que rentrée dans les mœurs, elle possède souvent les mêmes défauts que la formation présentielle. Le temps de développement est exorbitant et demande des expertises supplémentaires du côté des formateurs. Côté apprenants, plutôt que de passer des heures en salle de formations, les employés passent des heures devant leur ordinateur avec un casque.

    Mitigé comme bilan.

    Dans les évolutions de l’e-learning, la tendance, ces dernières années, tend au Microlearning.

     

    Le Microlearning est aussi bien une approche qu’une technologie.

     

    Le principe consiste à fournir un contenu multimédia court (2 à 3 minutes), mais répété dans le temps. Donc, avant les outils même, c’est au niveau de la conception que se joue le Microlearning.
    Chaque module ne doit aborder qu’un seul sujet. Il sera d’abord vu de façon globale et précisé au fil du temps et des modules. Chaque module ne contenant qu’une seule précision du sujet et ainsi de suite.
    Encore faut-il avoir les outils qui permettent de rendre cela possible, tant au niveau de la diffusion que de la conception. Il n’est pas question de passer 3 jours de développement par module !

    Grâce aux technologies d’aujourd’hui, les contenus sont créés rapidement en ligne grâce à des interfaces visuelles et conviviales.
    Vous pourrez aisément intégrer des textes, des infographies, des vidéos, des podcasts et même des choix multiples, des « glisser/déposer »… c’est simple, il suffit de savoir lire et de vous laissez guider.
    L’apprenant est notifié à chaque nouveau contenu et accède aux modules par le biais d’applications adaptées à l’affichage de son terminal… même dans le train sur son smartphone.

    Le procédé permet la création ainsi que la diffusion régulière de nouveaux contenus. Ceux-ci constituent, à terme, une large base de connaissances dans laquelle il est simple de retrouver le sujet recherché.

    Fini les ouvrages PDF de 500 pages ou les vidéos de 3 h d’explications, où il est impossible de retrouver rapidement une information… Le Microlearning est simple, convivial et accessible, le tout agrémenté de badges, quiz et autres éléments interactifs hérités de l’e-learning.

    Voici les 9 principaux bénéfices que vous tirerez du Microlearning :

    • L’interface visuelle et les modèles proposés permettent de créer des modules rapidement et sans compétence particulière
    • La diffusion par le biais d’applications est simple et adaptée à chaque terminal.
    • Le contenu est facilement accessible et consultable par les apprenants
    • Les coûts sont faibles, tant au niveau logiciel que du développement
    • Un contenu peut être rapidement diffusé auprès des personnes concernées
    • Le Microlearning ne rentre pas en conflit avec le déroulement normal du travail
    • Grâce à la répétition de l’information dans le temps et l’interactivité, l’apprentissage est plus efficient
    • Les outils de suivis permettent de contrôler l’engagement et la compréhension
    • La correction d’un module est facile et faible en coût, contrairement à un e-learning traditionnel

    Même si la formation présentielle est toujours essentielle (heureusement) le Microlearning s’intègre parfaitement dans une stratégie de formations pour apprendre de nouveaux contenus, accompagner le changement, communiquer en interne, rappeler des points importants…

    3 exemples d’applications

    Vous êtes coach en développement personnel et en bien-être au travail. Vous avez reçu une mission de formations en prévention du Burn Out.
    Vous savez qu’une journée de formation ne suffira pas.
    Vos apprenants vont devoir adopter de nouvelles attitudes face au travail. Il ne suffit pas de l’expliquer pour que ce soit appliqué au quotidien. C’est un travail sur le long terme.
    Pourtant, l’entreprise vous demande de minimiser l’impact sur le temps de travail. Votre interlocuteur vous demande même s’il n’est pas possible de ne pas faire le second jour de suivi que vous aviez proposé…
    Le Microlearning va vous permettre d’assurer ce suivi ! Vous pourrez rappeler, par exemple chaque semaine, une des attitudes vues en formation.
    Cette répétition facilitera l’adoption de nouveaux comportements, tout en minimisant l’impact sur le temps de travail.
    Idéalement, les outils de suivis du Microlearning pourront même vous permettre d’identifier les personnes non engagées. Vous pourrez ainsi mieux cibler le public à convoquer pour une éventuelle seconde journée de formation présentielle.

     

    Vous êtes formateur et vous avez pour mission de former une équipe à l’utilisation d’un logiciel. Comme c’est souvent le cas, ce logiciel fait l’objet de développements continus.
    Les mises à jour et l’ajout de nouvelles fonctionnalités sont réguliers.
    Vous ne pouvez pas vous permettre de convoquer toute l’équipe tous les mois, mais la méconnaissance des derniers développements provoque des pertes de temps, sans parler des tensions avec le service IT responsable du logiciel.
    Là, aussi le Microlearning est une source précieuse. En créant et diffusant un module pour chaque changement, vous maintenez l’équipe informée tout en créant une base de connaissances facilement et rapidement consultable.
    Vous n’avez plus qu’à réunir l’équipe pour les former aux mises à jour majeures. Le gain de temps et de productivité sera non négligeable.

     

    Vous êtes responsable de formations dans une entreprise qui vient d’annoncer son nouveau plan stratégique pour les 5 ans à venir.
    Ce plan dépasse largement l’aspect financier et représente une véritable évolution dans la culture de l’entreprise. Lors de la fête du personnel, le CEO a présenté les grands axes de ce plan.
    Il vous est maintenant demandé de vous assurer que les employés adoptent correctement les attitudes liées à la nouvelle culture.
    Vous savez que réunir les employés en formation sera contre-productif.
    Le plan a déjà été présenté, ce sera donc redondant. Au pire, vous courrez le risque de transformer la formation en discussions sans fin avec les détracteurs de la nouvelle approche.
    Grâce au Microlearning, vous pourrez préparer une stratégie sur le long terme, à petite dose.
    En consacrant chaque mois, par exemple, à une attitude et en diffusant 1 ou 2 fois par semaine les comportements qui la traduisent, vous en faciliterez la compréhension et l’adoption.
    Les réactions des employés à chaque module vous permettront également d’identifier les véritables points de rejets ou d’incompréhension et ainsi permettre à l’entreprise de corriger le tir.

    À vous de jouer

    Comme vous avez pu le constater dans les exemples, le Microlearning est surtout et avant tout une approche particulière.
    La technologie vient après, à votre service. Il existe de nombreux logiciels et services, tels que Pangone ou Articulate Rise.
    Je ne manquerai pas d’en faire l’analyse et la critique, pour vous, dans de prochains articles.

    Et vous, comment pourriez-vous utiliser des modules de Microlearning, courts et répétitifs, dans le cadre de vos missions de formations ?
    Partagez vos idées en commentaire, je me ferai un plaisir d’en parler avec vous.

    Abonnez-vous à mon blog Formateurs-inspirants.net, ma chaîne YouTube, LinkedIn, Twitter ou ma Page Facebook pour suivre toute mon actualité, ainsi que les tendances et astuces de la formation professionnelle.

    Partager cet article
    •  
    •  
    •  
    •  
    • 5
      Partages
    Categories: Tendances

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre
    "Et si vous cessiez de vendre vos heures ?"